Retour à l'accueil

Copiez l'adresse du lien dans votre lecteur RSS Qu'est que le RSS ?
Taille du texte

Changer la taille du texteChanger la taille

Articles

Sondage

Juste entre nous, vous avez quel âge :
Accéder aux archives

Actualité


Ecrire pour les gens, pas pour le web (Architecture de l'information)

Ecrit par Emeric, le 29 novembre 2005

La remise en cause des grandes règles d'écriture pour le web semble être d'actualité. Après le récent article d'Éric Kavanagh (Lire le conseil "Quatre règles d'écriture à repenser") c'est au tour de Jennie Robinson de torde le coup aux idées reçues sur la rédaction web.

Dans son article sur Digital-web, Jennie explique que l'application stricte des règles d'écriture les plus connues (phrases courtes, mots-clefs, résumés en entête...) ne permettent pas de transformer un mauvais texte en un bon. Pire, elles l'aggravent bien souvent.

Bad writing that has been "Webified" can look great on screen and to search engines, but to human beings, it's still just bad writing. Applying the new rules of Web writing to muddled thoughts is a bit like hiding dirty hands in clean gloves.
Jennie Robinson

A la fin de son article, Jennie Robinson conseille de mettre de côté les réflexes d'écriture synthétique et les buzzwords qui ne parlent pas toujours à l'utilisateur et sont trop réducteurs. Elle finit par trois recommandations :

De quoi réflechir en attendant le prochain article de la thématique sur l'écriture par Éric Kavanagh.

Lire l'article de Jennie Robinson sur digital-web :
» Resurrect Your Writing, Redeem Your Soul (en anglais)


Commentaires

#1 Ecrit par Wiki le 27 avril 2009 :
c'est bien ton blog toujours ausssi interesant! :)

#2 Ecrit par Anonyme le 01 janvier 2012 :
TONT

#3 Ecrit par Anonyme le 01 janvier 2012 :
TONT


Ajouter un commentaire

Votre nom :

Votre Email :

L'adresse de votre site :

Question anti-spam (champ obligatoire) :
"De quelle couleur est le cheval blanc d'Henri IV ?"

Retenir mes informations

Votre commentaire (champ obligatoire) :

Le code HTML sera affiché comme du texte. Les adresses web seront transformées en liens.